Notre territoire

La zone de gestion intégrée de l’eau Batiscan-Champlain est constituée des bassins versants de tous les cours d’eau situés à l’Est de celui de la rivière St-Maurice jusqu’à celui du ruisseau Nobert, inclusivement. Cette zone comprend entre autres, le bassin versant de la rivière Batiscan et celui de la rivière Champlain.

Le bassin versant de la rivière Batiscan

Le bassin versant de la rivière Champlain

→ Les bassins versants de moins de 30 km2

Le bassin versant de la rivière Batiscan

Le bassin versant de la rivière Batiscan est situé sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, dans la région hydrographique du Saint-Laurent nord-ouest. Il est bordé au nord par le bassin versant de la rivière Métabetchouane, à l’est par le bassin de la Sainte-Anne, à l’ouest par celui du Saint-Maurice et au sud-ouest par le bassin de la rivière Champlain. La rivière Batiscan prend sa source sur le plateau laurentien, au lac Édouard et se déverse dans le fleuve Saint-Laurent, à la hauteur de la municipalité de Batiscan. La rivière a une longueur totale de 196 km et le bassin versant occupe une superficie totale d’environ 4 690 km². Outre la rivière Batiscan, le bassin versant renferme dix sous-bassins principaux et des centaines de lacs et de rivières. Chacun des sous-bassins principaux couvre une étendue de plus de 190 km². Le bassin de la Batiscan comprend les sous-bassins des rivières des Envies, Tawachiche, à Pierre, Blanche, Miguick, aux Éclairs, à Moïse, Jeannotte, du lac Édouard et du lac aux Biscuits. Le sous-bassin résiduel regroupe tous les cours d’eau, directement reliés à la Batiscan, d’une superficie de moins de 195 km².

Deux régions administratives se partagent le territoire du bassin versant de la Batiscan : 53 % se situe dans la région de la Mauricie, avec une superficie de 2 483 km², et 47 % du bassin est localisé dans la région de la Capitale-Nationale et couvre une étendue terrestre de 2 216 km². Ce bassin versant recoupe respectivement quatre municipalités régionales de comté (MRC), soit Mékinac (969 km²), Les Chenaux (281 km²), La Jacques-Cartier (823 km²), Portneuf (1 399 km²), et deux territoires équivalents : Ville de Shawinigan (15 km²) et Agglomération de La Tuque (1 207 km²).

Afin de traiter des différentes problématiques présentes dans le bassin versant de la rivière Batiscan, le territoire a été subdivisé en «secteurs de diagnostic». La division du bassin versant a été réalisée selon l’homogénéité de l’utilisation du territoire, faisant ressortir ainsi quatre secteurs de diagnostics. Du nord au sud, les secteurs sont :

· Récréoforestier (3 701,2 km²),

· Agroforestier (262,4 km²),

· des Envies (477,1 km²)

· Embouchure (251,3 km²)

→ Visionnez la galerie de photos

→ Plan directeur de l’eau (PDE)

Le bassin versant de la rivière Champlain

La rivière Champlain prend sa source dans la partie ouest de son bassin versant qui a une superficie totale de 311 km2. Son parcours totalise 68 km et prend fin dans le fleuve Saint-Laurent, soit à 4,9 km à l’est du village de Champlain entre les rivières Saint-Maurice à l’ouest et la rivière Batiscan à l’est. Les eaux du bassin tirent leurs sources de la moraine et de la tourbière du Lac-à-la-Tortue via les rivières au Lard et à la Fourche.

Le réseau hydrographique du bassin versant est de forme dendritique. Les principales rivières qui se déversent dans la Champlain sont, d’ouest en est, le ruisseau Barome, la rivière Brulée, la rivière à la Fourche, la rivière au Lard et le ruisseau des Prairies. Elles se caractérisent par la présence de quelques méandres qui deviennent plus dominants dans la section aval où les cours d’eau sont très encaissés. De nombreux cours d’eau ont également été modifiés en milieu agricole pour améliorer le drainage. Les activités agricoles occupent près de 40 % du bassin versant.

La rivière Champlain est située dans la région administrative de la Mauricie et son territoire est constitué de neuf municipalités dont sept font partie de la MRC Les Chenaux. Il s’agit des municipalités de Batiscan, Champlain, Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Sainte-Geneviève-de-Batiscan, Saint-Luc-de-Vincennes, Saint-Maurice et Saint-Narcisse. Les deux autres étant les villes de Trois-Rivières et de Shawinigan. La population sur le bassin versant est estimée à 13 000 habitants.

L’une des caractéristiques du bassin versant de la rivière Champlain est l’abondance de milieux humides qui couvrent 21,2 % de sa superficie. Plusieurs petits milieux humides sont dispersés sur l’ensemble du territoire, mais de grands complexes ceinturent le nord et le sud du bassin versant.

→ Visionnez la galerie de photos

→ Plan directeur de l’eau (PDE)

 

Les bassins versants de moins de 30 km2

Cette zone regroupe tous les cours d’eau situés en rive nord du fleuve Saint-Laurent, entre les rivières Saint-Maurice à l’ouest et Sainte-Anne à l’est et dont le bassin versant a une superficie inférieure à 30 km2. Il y en en tout 12 bassins versants pour une superficie totale de 128,6 km2.

Les bassins versants de moins de 30 km² prennent leur source majoritairement dans la partie nord de la zone qui est constituée de sol organique. Les milieux humides occupent d’ailleurs 23,3 % du territoire. Les principaux cours d’eau qui se déversent dans le fleuve sont, d’ouest en est, le ruisseau du Sanctuaire, le ruisseau Cormier, le ruisseau Toupin, le ruisseau d’Arbre-à-la-Croix, le ruisseau Dollard, le ruisseau Hertel, le ruisseau Pépin, le ruisseau Leblanc, le ruisseau La Grande Décharge, le ruisseau Des Pères et le ruisseau Nobert. Ces cours d’eau se caractérisent par leur forme rectiligne typique des milieux agricoles. Effectivement, de nombreux cours d’eau ont été modifiés dans ces milieux afin d’améliorer le drainage des terres. Les milieux agricoles couvrent 39 % des bassins versants de moins de 30 km2.

La longueur du réseau hydrographique totalise 58,2 km de cours d’eau permanents et 155,0 km de cours d’eau intermittents (Tableau 1.9). On peut remarquer que les cours d’eau intermittents sont presque trois fois plus importants que les cours d’eau permanents.

Les bassins versants de moins de 30 km2 sont entièrement situés dans la région administrative de la Mauricie (Carte 1.2). Leurs territoires chevauchent huit municipalités dont sept appartiennent à la MRC des Chenaux. Il s’agit des municipalités de Batiscan, Champlain, Sainte-Anne-de-la-Pérade, Sainte-Geneviève-de-Batiscan, Saint-Luc-de-Vincennes, Saint-Maurice et Saint-Prosper. Le secteur ouest du territoire se trouve dans la Ville de Trois-Rivières. La population est estimée à près de 20 000 habitants.

→ Visionnez la galerie de photos

→ Plan directeur de l’eau (PDE)