Projet en cours:

Le myriophylle à épi
Contrôle mécanique d’une plante exotique envahissante.
Projet pilote au lac à la Tortue (Shawinigan, QC)

Description du projet

Voici des exemples de projets que la SAMBBA a réalisés au cours des dernières années:

Inventaires

Floristiques et fauniques:
Entomofaune (insectes)
Ichtyofaune (poissons)
Herpétofaune (amphibiens et reptiles)
Faune benthique

 

Caractérisations

Milieux humides
Diagnoses de lacs

Échantillonnages

Prélèvements d’eau en milieux naturels et analyses des résultats.
Suivis à longs termes.
Réseau-rivières.

Géomatique

Cartographie thématique

Bathymétrie

Aménagements riverains

Conception et réalisation d’aménagements en milieux résidentiel, municipal et agricole:
Plantation de bandes riveraines;
Délimitation de la ligne des hautes eaux; etc.

Sensibilisation et formation

Conférences aux thématiques variées s’adressant à tout type de public.
Formation pour le Réseau de suivi volontaire des lacs.

Vous avez un projet en tête et désirez savoir si la SAMBBA peut vous aider?

Communiquez avec nous

Inventaires

Entomofaune (insectes)

À la recherche du gomphe ventru, une libellule en voie de disparition au Canada observée dans la rivière Batiscan.

La répartition du gomphe ventru (Gomphus ventricosus) au Canada n’est actuellement bien connue que le long de la rive sud de la rivière Saint-Jean au Nouveau-Brunswick. Au Québec, jusqu’à tout récemment, il n’existait qu’une seule mention historique datant de 1940 (Farham, QC).

Toutefois, en 2011, une entomologiste a observé et photographié un spécimen adulte sur la rivière Batiscan. Suite à cette observation, le ministère du Développement durable de la Faune et des Parcs (MDDEFP) du Québec en collaboration avec la Société d’aménagement et de mise en valeur du bassin de la Batiscan (SAMBBA) ont procédé à des inventaires d’exuvies d’odonates sur les berges de la rivière (2012-2013).

En 2013, une libellule adulte émergeant de son exuvie a été découverte. Par la présence de l’espèce au stade larvaire, la rivière Batiscan devient alors l’unique endroit au Québec où l’espèce est répertoriée.

À ce jour, les connaissances concernant l’habitat et la distribution du gomphe ventru sont insuffisantes pour mettre en place un plan de protection pour la rivière Batiscan. La SAMBBA travaille fort pour trouver les fonds nécessaires.

Aidez-nous à sauver le gomphe ventru!

 

Ichtyofaune (poissons)

Chaque année depuis sa fondation, la SAMBBA réalise des pêches expérimentales dans les plans d’eau et cours d’eau de son territoire. Les inventaires ont été réalisées à l’aide de différents engins: filets expérimentaux, nasses, seine de rivage, pêcheuse électrique, etc.

Sous peu, la SAMBBA mettra en ligne une carte interactive où vous pourrez visualiser les sites de pêches et les espèces qui y ont été recensées. Restez à l’affût.

Caractérisations

Milieux humides

En 2011, la SAMBBA a été mandaté par la Ville de Trois-Rivières pour faire la délimitation fine de la tourbière Red Mill. Ce projet a permis de mieux connaître les limites réelles de ce milieu et de fournir une cartographie détaillée.

La protection du patrimoine naturel, de l’environnement et de la biodiversité est l’un des principes directeurs de la politique de développement durable de la Ville de Trois-Rivières. Le secteur Red Mill possède un fort potentiel de conservation puisqu’on y retrouve des écosystèmes de grande valeur écologique, mais où les menaces du développement immobilier sont grandissantes.

Apprenez-en plus sur ce milieu d’une grande richesse:

Échantillonnages

Rivière à Veillet

Cette année, de mai à juin, la SAMBBA suivra la qualité de l’eau de la rivière à Veillet, l’unique cours d’eau abritant l’omble de fontaine dans le sud du bassin versant de la rivière Batiscan. Selon les inventaires ichtyologiques de 2013, l’espèce se concentrerait dans les tributaires de la rivière s’écoulant de la moraine de Saint-Narcisse et dans la rivière même, en amont du ruisseau Gauthier. Les analyses d’eau effectuées en 2004-2005 (IQBP) et en 2009 (IDEC) ont démontré que l’eau était de très mauvaise qualité à l’embouchure de la rivière Veillet. Aucune analyse complète de la qualité de l’eau n’a été effectuée dans le bassin versant.

Considérant que l’omble de fontaine est une espèce sportive sensible à la qualité de l’eau et que son aire de distribution est restreinte et potentiellement isolée due à la mauvaise qualité de l’eau, la population de la rivière à Veillet est fortement menacée.

 

Réseau-rivières

Chaque année la SAMBBA prélève mensuellement des échantillons d’eau dans le cadre du Réseau-rivières du MDDELCC. Ce réseau de suivi de la qualité de l’eau assure la surveillance de base des principales rivières du Québec.

Voici les six stations distribuées sur le territoire de la SAMBBA:

  • Rivière Batiscan: Sainte-Geneviève-de-Batiscan et Saint-Stanislas
  • Rivière Champlain: Champlain et Saint-Maurice
  • Rivière des Chutes: Saint-Narcisse
  • Rivière des Envies: Saint-Stanislas

Vous pouvez visualiser la localisation des stations et consulter les résultats sur l’Atlas interactif de la qualité des eaux de surface et des écosystèmes aquatiques:

Atlas

Aménagements

Revégétalisation de bandes riveraines

Chaque année, la SAMBBA participe à la revégétalisation de bandes riveraines en milieu résidentiel, municipal et agricole.

Bathymétrie

Rivière Batiscan

En 2014, la SAMBBA a effectué la bathymétrie d’une section de la rivière Batiscan qui s’étendait de la chute du Sept en amont jusqu’au barrage en aval. Seule la portion située entre les Chutes du Cinq et du Six n’a pas été analysée, car elle est difficilement accessible en embarcation.

La méthodologie utilisée pour effectuer la bathymétrie des différents secteurs de la rivière Batiscan fût basée sur le Guide de normalisation des inventaires bathymétriques du Ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Après avoir parcouru la rivière et enregistré les données de profondeurs, l’équipe a produit une carte bathymétrique pour chacun des huit secteurs:

Note: Les niveaux d’eau varient d’une carte à l’autre, par conséquent, la comparaison des profondeurs de diverses cartes entre elles n’est pas valide. La SAMBBA se dégage de toute responsabilité quant à l’utilisation et l’interprétation de ce document.

 

Sensibilisation et formation

Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL)

Depuis 2002, une quinzaine de lacs sur le bassin versant de la rivière Batiscan participent ou ont participé au Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC). Le RSVL permet aux riverains de mieux connaître et de mieux comprendre leur lac pour participer activement à sa protection.

Les riverains inscrits prélèvent des échantillons d’eau et effectuent des mesures et des observations sur le terrain. De son côté, le MDDELCC coordonne et encadre le RSVL, soutient les riverains, interprète les données et communique les résultats, développe des outils, etc. Afin de s’assurer que tous les participants appliquent les protocoles de la même façon, le RSVL a accrédité des formateurs.

La SAMBBA a voulu appuyer les lacs inscrits sur son territoire en leur permettant de suivre une formation. Deux de ses employés sont des formateurs accrédités du RSVL depuis 2012. Au printemps 2015, près d’une vingtaine de bénévoles responsables des échantillonnages pour leur lac ont participé à une formation. La SAMBBA tient à les remercier pour leur implication!